Quelques heures après avoir terminé sa visite des jésuites de la région de Los Angeles, le Père Général s’est mis en route pour Seattle, l’étape suivante de sa visite de la Province de l’Ouest des États-Unis. Après un vol matinal de Los Angeles, le Père Général s’est rendu directement à la Seattle Prep School pour y rencontrer les « directeurs des œuvres ». Étaient réunis des présidents, des chefs d’établissement, des directeurs et des administrateurs des différentes œuvres jésuites, au nord-ouest du Pacifique pour partager avec le père Sosa les expériences vécues dans leur mission. Après quelques mots d’introduction, le Père Général a invité l’assemblée à une célébration de l’Eucharistie à la chapelle de la Seattle Prep.

Dans son homélie, le Père Général a souligné à la fois la diversité des ministères dans le nord-ouest du Pacifique et les difficultés que plusieurs ont connues dans leur engagement. Dans sa réponse, le Père Sosa a suggéré que nous devrions demander la vertu et la grâce du courage. « La vertu du courage ressort pour moi du passage de l’Évangile que j’ai écouté avec vous, mesdames et messieurs, qui exercez un leadership apostolique dans la Compagnie de Jésus, dans cette région des États-Unis. Vous et moi, nous aurons besoin de courage, nous aurons besoin d’avoir le cœur solide, pour parcourir le chemin que l’Esprit a commencé à nous montrer ».

L’appel au courage que le Père Général nous a adressé a donné le ton à la réunion. En situant leurs ministères dans le cadre des Préférences Apostoliques Universelles, les partenaires laïcs et les jésuites ont parlé de leurs engagements auprès des autochtones d’Alaska, des élèves et des étudiants, du primaire jusqu’à l’université, dans les paroisses, les centres de spiritualité et dans le ministère des retraites de tous genres. Jennifer Doolittle, une des responsables présente a donné un aperçu de son travail avec les jeunes, en marquant ce qui caractérise la région nord de la Province de l’Ouest : « Notre apostolat est né d’un besoin d’établir des relations personnelles. Il s’agissait pour nous de ne pas simplement élaborer de grandes théories sur le travail avec les jeunes, mais de marcher avec eux ; de ne pas élaborer une théorie pour lutter contre la pauvreté, mais d’être nous-mêmes au milieu des pauvres ; de ne pas proposer une théorie sur la dégradation de l’environnement, mais de retrousser nos manches et de nous battre ».

L’un des participants, en cherchant à relier tous les ministères qui étaient représentés, s’est inspiré de l’homélie du Père Général : « Nous sommes un corps apostolique, inscrit dans un processus de conversion personnelle, communautaire et institutionnelle, qui nous mènera à un compagnonnage plus intime avec Jésus pauvre et humble ; et cela demande du courage. Les préférences apostoliques ne concernent pas seulement ce que nous faisons. Elles concernent aussi ce que nous sommes : des personnes en marche, guidées par l’Esprit, qui mettent leur confiance dans l’Évangile, pour changer nos façons d’être au service de la mission du Christ dans le monde d’aujourd’hui ». En portant notre regard sur les personnes présentes, ces mots ne pouvaient pas être plus vrais.

Ça aurait pu être surprenant d’entendre les responsables d’œuvres décrire à la fois les occasions et les défis de leurs ministères, à l’intention surtout de ceux et celles qui travaillent dans une Province si jeune, en train de trouver son identité. Cependant, à la fin de la réunion, on sentait qu’il y avait parmi les participants et participantes le sentiment d’être arrivé à partager un même esprit, comme l’a résumé le Père Général : « Avec beaucoup de courage, nous apportons sur l’autel du Seigneur nos espoirs et nos rêves, nos talents et nos compétences, nos institutions et nos réseaux, tous nos pains et nos poissons, confiants qu’il les prendra, les bénira et les partagera avec les autres de manière inattendue et merveilleuse ».

Étiquettes: Père Général JCCU