Alors que le Père Général Arturo Sosa poursuit sa visite de la Province de l’Ouest des États-Unis, l’un des thèmes récurrents a été le défi de « servir une société fracturée qui a besoin de réconciliation ». Les divisions des communautés desservies dans la région, l’un des principaux points évoqués dans le briefing du Père Général au début du voyage, sont un problème qui ne cesse de croître à mesure que les communautés moins riches sont repoussées dans les banlieues plus loin, économiquement, politiquement et philosophiquement. Le père Sosa a appelé à une collaboration entre les œuvres jésuites et à une plus forte poussée de la réconciliation, demandant aux jésuites et à leurs partenaires d'être créatifs pour rendre leurs ministères accessibles à tous... mais à quoi ressemblerait une telle collaboration ?

Verbum Dei est un lycée de 58 ans situé dans le centre-sud de Los Angeles, qui accueille un peu plus de 300 élèves du quartier de Watts. Il y a 20 ans, le diocèse de Los Angeles a invité la province à prendre en charge l’administration de cette école en difficulté, qui dessert un quartier de la ville économiquement déprimé et sujet à la violence. En utilisant le modèle « Corporate Work Study », la Compagnie de Jésus a transformé Verbum Dei en une institution centrée sur la communauté avec un taux d’acceptation des candidats élèves de 100 % au collège qui attire les étudiants d’une communauté qui a été historiquement mal desservie et sous-représentée.

Le lycée Loyola est une institution vieille de 165 ans qui compte 1.200 élèves. Situé à Harvard Heights, Loyola High est le plus ancien établissement d’enseignement fonctionnant sans interruption en Californie du Sud. Connu pour produire des chefs d’entreprise, des politiciens, des acteurs et des athlètes, Loyola High attire des étudiants de plus de 215 codes postaux de toute la Californie du Sud. Bien que certaines de ses familles viennent des mêmes quartiers que Verbum Dei, les 11,6 miles qui le séparent de Watts sont un gouffre culturel, une frontière métaphorique entre les nantis et les démunis.

Il est tentant de considérer ces deux écoles, toutes deux apostolats de la Province de l’Ouest des États-Unis, comme des entités complètement différentes. Elles ont des histoires différentes. Elles servent des populations très différentes. Chacune a une culture qui serait au moins partiellement étrangère sur le campus de l’autre. Pourtant, inspirés par l’appel du Père Général à la collaboration et à la réconciliation, le Loyola High School et le Verbum Dei sont devenus, selon les mots de leurs présidents respectifs, « une institution, deux lieux ».

Le Père Général a pris connaissance de cette initiative de collaboration lorsqu’il s’est rendu sur le campus du Loyola High School pour un événement intitulé « Une conversation avec le Père Général Arturo Sosa, SJ ». Un groupe de 15 personnes âgées, dont 9 du lycée Loyola et 6 de Verbum Dei, ainsi que le personnel enseignant et administratif des deux écoles, se sont réunis pour l’événement. Les étudiants ont présenté à tour de rôle différents aspects des possibilités éducatives offertes dans leurs écoles respectives. Chaque étudiant a parlé de la vie académique, religieuse, sportive et extrascolaire de son école, et a également partagé son expérience personnelle de travail avec des collègues de l’autre campus pendant la durée du projet. Selon Ty’Jon James de Verbum Dei, « Nous nous sommes d’abord réunis pour travailler sur un projet avec des étrangers. Aujourd’hui, nous sommes réunis en tant que frères ».

Dans les années à venir, le Loyola High School et Verbum Dei vont collaborer de plus en plus étroitement. Les jésuites des deux écoles vivent déjà dans la même communauté. De plus en plus d’activités scolaires et extrascolaires seront partagées entre les deux écoles. La Province soutient une initiative visant à réunir non seulement les élèves de Loyola et de Verbum Dei, mais aussi leurs familles. En d’autres termes, « une institution, deux lieux » ne sera pas seulement un slogan, mais un mantra pour une nouvelle ère de collaboration et de réconciliation.

Étiquettes: Père Général JCCU