Alors que la première année de la mission de 10 ans que le Saint-Père a donnée à la Compagnie de Jésus par le biais des Préférences apostoliques universelles s’achève pour les jésuites, le Père Général a profité de sa visite pour s’adresser à l’ensemble des communautés de la région de Los Angeles de la Province de l’Ouest des États-Unis. Dans sa présentation, le père Sosa a de nouveau appelé les jésuites à considérer les PAU non pas comme une liste d’actions ou d’apostolats, mais comme un « appel à la conversion », une façon de nous placer là où l’Église a le plus besoin de nous, et où nous sommes appelés par l’Esprit Saint.

Dans une salle de conférence bondée de la bibliothèque de l’Université Loyola Marymount, le père Sosa a présenté sa vision des PAU à plus de 100 jésuites avant de répondre aux questions. Nous avons demandé au père Stephen Corder, maître des novices et supérieur du noviciat, de nous faire part de ses réflexions sur l’exposé du Général et sur la conversation engagée avec lui.

Steve Corder SJ, maître des novices :

La Californie du Sud a vécu un moment de grâce avec la visite du Père Général Arturo Sosa. Le samedi soir, il a visité le noviciat de Culver City, qui fait partie de Los Angeles. Les cinq novices de deuxième année et les trois novices de première année étaient réunis pour l’accueillir au grand chêne qui se trouve à côté de notre chapelle Saint-Ignace. Le Père Général a demandé à rencontrer d’abord uniquement les novices afin d’avoir une conversation avec eux sur leur expérience de l’entrée dans la Compagnie et de leur progression au noviciat. Alors que le reste d’entre nous se tenait dehors sous le chêne, nous pouvions entendre de temps en temps des rires chaleureux de la salle de récréation, ce qui semblait être un très bon signe. Les novices ont mentionné plus tard qu’ils étaient émus par la chaleur, l’humilité et le sens de la fraternité du Père Général. Il les encourageait dans leurs vocations et les invitait à écouter continuellement l’invitation de Dieu à la vie religieuse. À la fin de leur entretien, les novices lui ont offert une paire de chaussettes de saint Ignace, qu’il a appréciée. Une nouvelle entreprise aux États-Unis fabrique des chaussettes avec des saints pour rejoindre et évangéliser les millénaires.

Le soir suivant, un grand rassemblement de jésuites de la région a été organisé par la communauté jésuite de l’Université Loyola Marymount. Il y avait un sentiment d’excitation et un esprit de fraternité lorsque nous nous sommes réunis pour une grande photo de groupe devant la bibliothèque de l’université. Le Père Général a fait une présentation profonde et réfléchie à tous les participants, suivie de quelques questions de la communauté.

Dans sa présentation à la région, le Père Général a souligné quatre aspects principaux : (i) l’invitation à faire confiance à l’Esprit Saint ; (ii) le rôle et l’importance des Préférences Apostoliques Universelles ; (iii) l’accent mis sur la « mínima compañía colaborativa » (la plus petite Compagnie qui collabore), et (iv) le vœu de pauvreté. Il a mentionné qu’il voulait également aborder les questions des vocations et de la formation, mais que le temps était limité. Il a souligné l’importance des vocations pour l’avenir de la Compagnie et de ses œuvres. Il a également rappelé que Saint Ignace utilise le terme « probation » plutôt que formation dans les Constitutions, ce qui se rapporte davantage au rôle clé du discernement. Les questions posées au Père Général couvraient un large éventail de sujets. Une question intéressante concernait l’apostolat intellectuel. Le Père Général a assuré que les PAU nous invitent à utiliser tous nos dons intellectuels, ce qui continue d’être un élément constitutif de la tradition de la Compagnie.

Pour moi, l’un des moments les plus émouvants de la présentation du Père Général a été lorsqu’il a discuté de la Méditation sur les trois types d’humilité des Exercices Spirituels. Il nous a rappelé l’appel du troisième type, qui nous invite à imiter le pauvre et humble Jésus. Cette invitation semblait être le fil conducteur de sa présentation. Une personne pauvre et humble comme Jésus est ouverte à la confiance dans l’Esprit Saint et à aller là où il est conduit. Une personne pauvre et humble peut voir la Compagnie comme une personne en service qui veut collaborer avec les autres. La simplicité de la pauvreté, la solidarité avec les pauvres et la dépendance à l’égard de Dieu sont des amis pour la personne qui désire passer au troisième type d’humilité.

Cet accent sur le pauvre et humble Jésus résonne également dans les Préférences apostoliques universelles, que le Père Général a offertes comme une réflexion contemporaine de la Formule de l’Institut avec la bénédiction du Pape François. Je me souviens d’un rassemblement de formateurs à l’automne dernier où le père Mark Ravizza a expliqué les PAU comme un chemin avec trois cris. Le chemin que nous suivons est le chemin du discernement et des Exercices Spirituels. Simultanément, nous écoutons et répondons à trois cris : celui des pauvres et des marginaux, celui des jeunes et des jeunes adultes, et celui de la terre (notre maison commune). C’est une façon très émouvante de comprendre notre appel collectif actuel, qui entre en résonance avec le cœur compatissant du Jésus pauvre et humble que nous suivons.

Étiquettes: Père Général JCCU