En mai 2019, au cours de sa visite dans les deux Provinces jésuites de Pologne, le père Arturo Sosa, Supérieur Général, a pris la peine de visiter le site d’Auschwitz-Birkenau. C’est maintenant un musée, plus encore un espace-mémoire. C’est un lieu qui fait ressentir à tout être humain qui s’y rend combien la folie de la discrimination et du rejet de la différence peut mener à l’inhumanité. Camp de concentration, camp de travail forcé, four d’extermination. La barbarie y a régné au milieu du 20e siècle; elle se manifeste encore, malheureusement et souvent de manière plus cachée, à notre époque.

Les engagements de la Compagnie de Jésus en faveur de la réconciliation, le lien que la spiritualité jésuite fait entre le service de la foi et la promotion de la justice, les orientations proposées aux jésuites et à leurs partenaires par les Préférences apostoliques universelles qui ouvrent des chemins de partage et d’attention aux personnes marginalisées, tout cela forme la toile de fond de la lutte des héritiers de saint Ignace en faveur de la construction d’un monde où la folie du mal est vaincue par la compassion et le don de soi.

Notre collaborateur Mikołaj Cempla a su évoquer en images la visite du père Sosa ; il en a fait une invitation à la méditation et à la prière.

Étiquettes: Père Général