Le Père Général en Lituanie

La Province de Lituanie et de Lettonie fête les 450 ans de l’arrivée des premiers jésuites à Vilnius en 1569 par des conférences, des concerts, un festival de théâtre, une réunion des anciens, la rencontre Magis-Europe 2019, une exposition à la bibliothèque de l’Université de Vilnius... et la visite du Père Arturo Sosa, Supérieur Général.

Le collège des jésuites de Vilnius a accueilli le Père Sosa aux chants magnifiques de la chorale de l’école, Krantas. Toutefois, la partie la plus intéressante de la journée a probablement été le dialogue « questions et réponses » avec les élèves. Une ancienne étudiante a assuré la traduction entre le lituanien et l’espagnol.

Voici quelques points saillants de la conversation.

« Quelle est l’influence des écoles jésuites sur leurs élèves ? »

Le P. Général a répondu que c’était de préparer les étudiants à vivre dans un monde en changement. Il a noté qu’au début, la scolarisation était réservée aux garçons ; aujourd'hui, les filles sont incluses et la moitié des étudiants dans les quelque 200 universités jésuites sont des femmes. Il a souligné que l’éducation jésuite est offerte à tous, y compris aux jeunes sans ressources financières dans des programmes tels que Fe y Alegría qui compte des milliers d’écoles et des millions d’élèves. Dans une époque de changement rapide, il est difficile de voir à quoi le monde ressemblera, mais le but de l’éducation jésuite est toujours d’éduquer la personne entière, d’accompagner les gens pour les aider dans de nouvelles situations.

« Que signifie le quatrième vœu ? »

Pour concrétiser ce vœu, le P. Général a donné l’exemple d’Ankara, en Turquie, où l’évêque a été assassiné. Le Pape François appela alors le Père Général et lui demanda un jésuite comme nouvel évêque. Un autre exemple est le fait que le Pape François a non seulement approuvé mais a donné « comme mission » les quatre Préférences de la Compagnie de Jésus, récemment annoncées.

« Quelle est votre relation avec le Saint-Père ? »

Le P. Général a dit qu’ils venaient tous les deux d’Amérique Latine et qu’ils s’étaient connus pendant leurs études de théologie, puis pendant la 33e Congrégation Générale. Leur relation est fraternelle, confiante, ils parlent ouvertement entre eux ; le Pape François connaît et respecte la Compagnie de Jésus. Il n’intervient pas dans ses affaires.

« Et la sécularisation en Europe ? »

Ce à quoi le P. Général ajouta aussitôt : « ...et dans le monde ? » Pour lui, la sécularisation est un signe des temps. Nous devons trouver comment l’Esprit Saint conduit l’Église et sa mission à notre époque, et voir de nouvelles opportunités pour l’évangélisation. Nous devons éviter la nostalgie, comme si quelque chose s’était perdu, et regarder avec un nouveau regard. La tâche de la Compagnie de Jésus est d’offrir sa tradition spirituelle pour accompagner et aider les personnes à trouver le chemin vers Jésus, à partir des Exercices Spirituels et du discernement. La qualité de la communauté chrétienne est importante, pas son nombre.

La prochaine étape de la visite du Père Sosa sera dans la ville de Kaunas, la deuxième plus grande ville de Lituanie.

Étiquettes: Père Général Lituanie