Le Père Sosa avait exprimé le désir de vivre, pour la première fois, les célébrations de Pâques en Afrique. L’immersion a commencé au Tchad. Le Tchad est la toute première terre de mission de la Province jésuite d’Afrique de l’Ouest ; l’œuvre a commencé là en 1947. La présence du Père Général a redonné confiance à de nombreux compagnons autour de lui. Un des jésuites présents a remarqué : « Le premier soir, après son arrivée de l’aéroport, j’ai regardé le Père Général, détendu comme s’il avait toujours été ici, un membre de la communauté. Je ne sentais pas en lui quelqu’un qui venait de Rome, de la Curie, et qui passait par là. Il était chez lui. Cette image demeure en moi : c’est un homme qui, selon les Constitutions, est disponible pour aller partout où il le faut. »

Le Jeudi Saint, le Père Arturo Sosa et le Père Hyacinthe Loua, Provincial, ont tous deux reconstitué le geste d’humble service du lavement des pieds à la paroisse Saint Mathias Mulumba de N’Djamena. Se référant au symbolisme du lavement des pieds, le Père Ludovic Lado, homéliste, a souligné que l’attitude du pape François est un exemple à suivre « comme nous l’avons vu se pencher pour embrasser les pieds des dirigeants politiques du Sud Soudan et leur demander de faire la paix ».

Arrivé à Douala, au Cameroun, le Vendredi Saint, le Père Général s’est rendu à la paroisse jésuite Notre Dame de l’Annonciation (OLAP) pour la célébration liturgique. L’homélie du Père Mathieu Ndomba a souligné deux leçons de la Passion : le lien entre la souffrance et l’expérience humaine comme occasion d’approfondir la communion avec Dieu, et un rappel du sens de la mort de Jésus Christ qui exprime un amour infini.

La liturgie du Vendredi Saint comprenait la prosternation, la lecture de la Passion, la lamentation interprétée à la manière traditionnelle de Bamileke et la vénération de la croix. Dans une interview accordée plus tard, le Père Sosa, qui parlait de réconciliation, a dit : « L’un des moments émouvants de la célébration du Vendredi Saint a été la lamentation. Il m’est venu à l’esprit et au cœur tant de mères dans ce monde qui pleurent leurs enfants comme Marie l’a fait. C’est le monde dans lequel nous sommes envoyés avec un message de réconciliation et de justice. »

Le Samedi Saint, le Père Général a participé avec les fidèles de l’OLAP à la cérémonie de la Veillée pascale. Il a prié avec la communauté chrétienne, baptisant et oignant les catéchumènes. Un chant d’action de grâce exceptionnel, en l’honneur et à la louange du Seigneur ressuscité, a témoigné du dynamisme de la foi qui est si répandue en Afrique.

Le matin du dimanche de Pâques, le Père Général a présidé la solennité de la Résurrection du Seigneur dans la cour de la Curie Provinciale. S’adressant à l’assemblée en cette fête solennelle de la Résurrection, le P. Arturo Sosa a dit : « En Dieu nous vivons, nous nous mouvons et nous existons, comme l’indiquent les Écritures. Puissions-nous maintenir cette qualité de vie constamment renouvelée ! »

Regardez la vidéo du Père Général dans la Province de l’Afrique de l’Ouest.

Étiquettes: Père Général Afrique