S’il y a un thème récurrent dans les interventions du Père Général au cours des derniers mois, c’est certainement celui du travail en partenariat qui doit maintenant caractériser les engagements des jésuites. Fini le temps où les jésuites menaient tout, où « le Père » savait tout et disait aux « collaborateurs » quoi faire! La « mission du Seigneur » requiert la mise en commun des forces de tous et chacun et c’est ensemble, dans un esprit de partenariat, qu’on pourra faire avancer le Règne de Dieu.

Le vendredi 22 mars, le P. Arturo Sosa a rencontré un bon nombre de personnes, femmes et hommes, associés de diverses manières aux œuvres de la Compagnie en Croatie. Ce fut l’occasion pour lui de souligner et d’expliquer ce contre quoi le pape François lutte explicitement, le cléricalisme. Le Père Général a rappelé que le cléricalisme était à la source de bien des scandales dans l’Église puisqu’il encourageait à des abus de pouvoir de diverses sortes. Il a aussi mentionné que ce ne sont pas seulement les gens d’Église qui peuvent souffrir de ce mal, mais aussi les laïcs qui peuvent nourrir entre eux une mentalité cléricale, ce qui les empêche de prendre toutes les responsabilités qui leur reviennent.

Son intervention était surtout centrée sur la triple réconciliation qui est au cœur de la manière de faire des jésuites actuellement, la réconciliation avec Dieu, avec l’humanité et avec la création.

De fait, la paroisse jésuite du centre-ville de Zagreb, à la Basilique du Sacré-Cœur, vit intensément l’esprit de coopération entre jésuites et laïcs. Une des facettes les plus remarquables de la pastorale de la paroisse est son approche des jeunes adultes. Un programme très complet, basé sur la rencontre entre amis qui s’élargit à la rencontre avec le Christ, est proposé. Avec un bon nombre de bénévoles, Marija Selak coordonne ces activités autour du SKAC Club (Centre des étudiants catholiques). La messe de 17h le vendredi attire plus de 500 jeunes qui continuent la rencontre de manière informelle durant les heures qui suivent. Des retraites de divers types, toujours inspirées des Exercices spirituels de saint Ignace, sont offertes et des occasions de service auprès de personnes défavorisées sont aussi proposées.

Ainsi, à l’ombre de la Basilique, en plein centre-ville, des jeunes gens, garçons et filles, trouvent des chemins de vie. Ils s’encouragent et se soutiennent les uns les autres car la vie n’est pas toujours facile, en particulier devant la menace réelle du chômage. Ils trouvent aussi, à l’ombre ou à l’intérieur de cette même basilique, les forces spirituelles dont ils ont besoin pour vivre le magis, l’appel au dépassement de soi pour le service des autres.

Écoutez le témoignage de Marija.

Lisez le discours du Père Général aux partenaires des jésuites de Croatie.

Étiquettes: Père Général Croatie