Un moment clé de la visite du Père Général au Salvador

Quelques kilomètres avant d'arriver à Paisnal, le P. Général voulait s'arrêter à l'endroit où, le 12 mars 1977, le P. Rutilio Grande SJ, M. Manuel Solórzano et le jeune Nelson Rutilio Lemus furent fusillés par des membres de la Garde nationale.

Le P. Rutilio était le curé de la paroisse d'Aguilares. Il accompagnait pastoralement les paysans de la région et les a aidés, au cœur d’un processus d'évangélisation, à percevoir que le message de Jésus est libérateur de toute injustice. Les paysans s'étaient alors mobilisés pour défendre leurs droits et leur dignité devant les propriétaires terriens de la région, et c'est pourquoi ceux-ci avaient ordonné leur assassinat.

En ce lieu, devant les croix qui marquent les trois vies violemment étouffées, le P. Général est resté quelques minutes en prière. Touché, il s’est souvenu que le meurtre de Rutilio a eu lieu environ trois mois avant son ordination sacerdotale qui devait avoir lieu en juillet 1977.

Le P. Rutilio était un ami proche de Mgr Oscar Romero et du clergé de l'archidiocèse de San Salvador. Sa mort violente, ordonnée par l'arrogance des puissants en alliance avec le gouvernement du pays, a conduit Mgr Romero à transformer l'orientation de sa mission pastorale dans l'archidiocèse de San Salvador, assumant lui-même la défense des pauvres.  C'est précisément ce diocèse qui promeut le processus de béatification du Père Rutilio, une cause qui retient l'intérêt du Saint-Père.

Le Père Sosa a voulu célébrer l'Eucharistie dans l'église du petit village d'El Paisnal, où sont enterrés aujourd'hui les corps de Rutilio et de ses compagnons martyrs. Il était accompagné du Provincial d'Amérique centrale et de dix autres jésuites, ainsi que d'une centaine de collaborateurs des huit œuvres apostoliques de la Compagnie dans le pays.

« Nous sommes venus ici pour célébrer l'Eucharistie et demander à Dieu que l'exemple de l'engagement chrétien vécu par Rutilio Grande et ses compagnons, martyrs de la foi qui promeut la justice sociale, nous inspire et nous renouvelle », a dit le Père Général au début de l'Eucharistie.

Dans son homélie, le Père Général a rappelé aux personnes présentes que « les martyrs témoignent de l'efficacité de l’unique sacrifice rédempteur, le sacrifice de la vie donné par amour et avec amour, comme Jésus, pour offrir la libération et la réconciliation, sacrifice qui, par la puissance de l'Esprit, peut aussi être assumé par ceux qui acceptent l'invitation à mettre en pratique la Parole de Dieu et suivent son Fils ».

Album photo Flickr

Étiquettes: Père Général CPAL