Le Père Général passe du temps avec ceux qui représentent l’avenir 

Devenir jésuite au Vietnam implique, avant même l’entrée au noviciat, un cheminement exigeant et donc un haut niveau de motivation chez celui qui entreprend cette voie. Pour mieux connaître ce processus, le Père Général a consacré une demi-journée de son séjour au Vietnam à la visite de la « Maison de la candidature » et du noviciat de la Province vietnamienne.  

Plus d’une centaine de jeunes hommes font partie du programme de candidature. Vingt-cinq d’entre eux en sont à l’étape du pré-noviciat, l’année où doit se prendre la décision de demander l’entrée chez les jésuites. Les « pré-novices » vivent déjà une vie communautaire, avec un responsable et son adjoint qui sont leurs accompagnateurs sur le chemin du discernement. Les autres candidats vivent pour la plupart dans des maisons situées ici et là dans la ville. Ils sont tous étudiants universitaires, car, au Vietnam, c’est une exigence pour entrer dans la Compagnie de Jésus d’avoir un diplôme universitaire. 

L’adjoint au directeur de la candidature, Nguyên Minh Phúc, SJ, présente dans une courte vidéo le programme des candidats qui comprend des éléments de croissance aussi bien sur le plan humain que sur le plan spirituel. Un autre montage propose en images la vie et les activités des candidats au cours d’une année : c’est plein de vie! 

Regardez nos vidéos : Nguyên Minh Phúc, SJ, sur la formation | Candidats Activités de l'année

En début de matinée, le Père Général avait rencontré la trentaine de novices et l’équipe de leurs formateurs au noviciat de la Province vietnamienne. Après avoir livré aux novices un message d’encouragement, il a répondu à leurs questions et fait le tour du domaine qui comprends un grand jardin et une ferme. 

Le maître des novices, le P. Lê Quang Chùng, dans une entrevue accordée à l’équipe des communications, s’est exprimé ainsi : 

« Les novices viennent de toutes les régions du pays et ils entrent après avoir fait des études dans des matières très variées, en sciences, en lettres ou en anthropologie par exemple. Il ne leur est pas facile de faire leur discernement en faveur de la vie religieuse, car la culture du confucianisme et la culture communiste qui les entourent n’orientent pas naturellement vers la suite du Christ. Ce que je fais avec eux, c’est justement de les aider à voir clairement que le critère de leur vocation religieuse et jésuite, c’est leur détermination à suivre le Christ, le Christ humble, le Christ serviteur. La formation que nous offrons ici les aide à faire ce discernement. Ainsi peuvent-ils choisir librement, grâce à l’instrument qu’est pour nous la pédagogie ignatienne, la vie religieuse à la manière jésuite, un engagement pour le service de l’Église et de la société. » 

Voir nos photos: Le P. Général à la Maison de la candidature | Le P. Général au Noviciat

Étiquettes: Père Général Vietnam