Au cœur de la visite du Père Général à la Région de Kohima, il y a la célébration du 50e anniversaire de la création de la Région. Après avoir béni la stèle commémorative du jubilé, le père Arturo Sosa a présidé l’Eucharistie à Jokhama, à Loyola School. Une assemblée de quelque 700 amis, élèves, parents, anciens et proches de la Compagnie accompagnaient les jésuites de la région pour cette occasion festive. Toute la visite du Père Général dans la région se déroule sous le thème : Lire le passé pour écrire l’avenir. Voici des extraits de son homélie du jubilé.

Chers frères et sœurs en Jésus Christ,

Nous sommes réunis aujourd’hui pour cette eucharistie d’action de grâce à l’occasion du jubilé d’or de la Région jésuite de Kohima, afin de remercier et de louer Dieu pour sa présence aimante et son intervention constante dans l’histoire collective de cette Région au cours des cinquante dernières années. En ce jour de jubilé, les mots du pape François me viennent à l’esprit : « Revoyez le passé avec gratitude, vivez le présent avec passion et embrassez l’avenir avec espoir ».

Cette communauté réunie en prière représente aujourd’hui les nombreuses communautés de fidèles dans tous les centres et institutions de la Région de Kohima. Nous contemplons avec gratitude les merveilleuses façons dont Dieu a accordé aux fidèles de cette Région une croissance régulière et continue tant au niveau de la foi qu’en nombre, au cours des cinq dernières décennies. (...)

L’histoire glorieuse de la Région jésuite de Kohima reflète le caractère missionnaire essentiel de la Compagnie de Jésus. Notre Saint Père le Pape François, s’adressant à la Congrégation Générale des jésuites en 2016, nous a lancé un défi en reprenant les mots de notre fondateur saint Ignace de Loyola : « réfléchir et habiter dans toute partie du monde où existe l’espoir d’un plus grand service de Dieu et d’une aide aux âmes ». Saint François Xavier, le premier missionnaire jésuite à venir en Inde, est notre inspiration. Ignace a envoyé François Xavier en Inde avec ces mots : « Va, enflamme le monde ».

C’est dans cet esprit que les jésuites sont venus du Karnataka sur cette terre il y a cinquante ans. Avec le même feu, les jésuites actuels ont eux aussi continué à se déplacer constamment, répondant à l’appel de personnes et de lieux où ils discernaient un plus grand besoin. Ils ont remis aux diocèses les centres paroissiaux et les institutions qui étaient déjà suffisamment bien établis, pour être libres de se rendre à de nouvelles frontières apostoliques où ils discernaient un besoin plus pressant.

Ce mouvement constant vers l’avant et vers l’extérieur est dans la fidélité au mandat missionnaire du Seigneur d’aller faire des disciples de toutes les nations, de prêcher et d’enseigner tout ce qu’il nous a commandé. Nous continuons à entendre l’appel du Seigneur à ses apôtres, « Avancez au large », en quittant le connu et le familier, en nous aventurant en territoire inconnu. La vie et la mission des jésuites est un voyage, pour être toujours en mouvement là où l’Esprit nous conduit. Comme notre fondateur saint Ignace de Loyola, les jésuites sont mis au défi de « ne jamais se contenter du statu quo, du déjà connu, du déjà essayé, du déjà existant. Nous sommes sans cesse conduits à découvrir, à redéfinir et à teindre au « plus », - à la recherche de la plus grande gloire de Dieu, comme nous le rappelle la devise jésuite. Pour nous, les frontières et les bornes ne sont pas des obstacles ou des points d’arrivée, mais de nouveaux défis à relever, de nouvelles occasions à accueillir. Oui, nôtres sont une sainte audace, une ‘certaine agressivité apostolique’. » (GC 34, D26) (...)

Dans la lecture du livre du Lévitique, nous avons entendu aujourd’hui : « Tu dois compter sept semaines d’années... quarante-neuf ans... Vous allez déclarer sacrée la cinquantième année... Ce sera pour vous un jubilé. » En passant en revue les 49 dernières années, nous constatons que presque tous les sept ans, les jésuites se sont lancés dans une nouvelle aventure. Invariablement, ils ont choisi de se rendre dans des hameaux isolés de l’intérieur, dans les collines et les vallées des Basses Himalayennes, là où d’autres n’étaient pas allés. Et aujourd’hui, en cette cinquantième année, vous pouvez effectivement compter les sept fois sept années pendant lesquelles les fils d’Ignace se sont installés dans les sept États du nord-est de l’Inde, et vous pouvez à juste titre « déclarer cette cinquantième année ‘sacrée’, ... une année jubilaire pour vous ».

Avec Paul, je peux vous dire à tous, chers frères et sœurs : « Je remercie mon Dieu chaque fois que je pense à vous ; et chaque fois que je prie pour vous tous, je le fais avec joie, en me rappelant comment vous avez contribué à répandre l’Évangile, depuis le jour où vous l’avez entendu pour la première fois jusqu’à aujourd’hui ». (Ph 1, 3-5)

Étiquettes: Père Général JCSA Inde