Nous avons invité le P. Franck Janin à raconter son expérience au cours de la semaine du 7 janvier durant laquelle le Père Général a réuni son Conseil élargi. Voici son témoignage.

Une fois encore, en ce début d’année 2020, et en tant que Président de la Conférence jésuite des Provinciaux européens, j’ai été invité à participer au conseil élargi du Père Général. Dans mon parcours de jésuite, je considère comme une chance et un privilège de collaborer au travail accompli par le Père Général et tous ceux qui l’assistent dans sa mission de gouvernement.

Ces rencontres permettent d’aborder les questions les plus cruciales touchant à la vie de la Compagnie et ce, dans sa dimension universelle. Sans nul doute, la session la plus marquante qu’il m’ait été donnée de vivre ces trois dernières années, fut celle consacrée au discernement sur les Préférences apostoliques universelles. J’ai été saisi par la qualité du processus qui a été suivi, enraciné dans la prière et dans une authentique ‘conversation spirituelle’ entre les membres du conseil cherchant à sentir et à reconnaître, avec finesse et dans une grande liberté intérieure, l’action de l’Esprit. La pratique du discernement en commun est désormais promue dans l’ensemble de la Compagnie de Jésus. Quelle consolation de la voir mise en œuvre avec rigueur par ceux qui portent une telle responsabilité !

Cette « façon de procéder », si typiquement ignatienne et jésuite, a sa place dans chacune de nos rencontres. Nous en avons encore fait l’expérience cette fois-ci lorsque le Père Général nous a demandé de l’aider à définir la mission du nouveau secrétaire pour le service de la foi. Thème crucial dans un monde de plus en plus multiculturel et « multiconvictionnel ». De même lorsqu’il a été question d’ouvrir des perspectives afin de progresser dans le travail en réseau. La Compagnie de Jésus est de plus en plus consciente que les grandes questions qui agitent nos sociétés doivent être abordées d’un point de vue global. Cela exige de mettre en place des structures internationales qui sont autant de défis en terme d’organisation et de gouvernance. Le point a bien sûr été fait sur l’assimilation et la mise en œuvre des Préférences apostoliques universelles. Elles interrogent notre mission, nous invitent à la conversion et sont des repères pour nous aider à discerner là où la Compagnie apportera le meilleur service. L’évocation des régions où les jésuites sont présents dans des situations de pauvreté, de guerre, de minorité religieuse a été un moment qui m’a particulièrement touché. N’est-ce pas dans ces lieux de vulnérabilité que nous rejoignons davantage l’essence de notre vocation ?

Il fut aussi question de ce qui se prépare dans les différentes régions de la Compagnie pour l’année ignatienne qui se déroulera en 2021-2022. Un moment important au thème évocateur « voir toutes choses nouvelles dans le Christ ».

Ces Consiglio Allargato sont des temps bénis et ils font goûter à la grande fraternité qui peut exister entre compagnons de Jésus attelés à la même mission.

Étiquettes: Père Général