Une fois ou deux par année, le Pape François rend visite, à titre privé, à ses compagnons jésuites de la Curie générale. Mais le 13 décembre, il est venu participer à un évènement organisé par La Civiltà Cattolica qui vient de publier les écrits d’un jésuite argentin, un des grands maîtres spirituels de la Compagnie. Le pape actuel, au temps de sa formation, a été l’élève du père Fiorito. Il reconnaît son influence sur l’ensemble de sa vie spirituelle et sur sa manière d’intégrer la spiritualité à l’apostolat.

François a donc signé la préface de cet ouvrage qui rassemble divers écrits de son ancien maître. C’est un témoignage de gratitude envers ce jésuite qui, grâce à sa vision spirituelle bien accordée à son époque, a contribué de manière lucide à la réception de la nouveauté du Concile Vatican II. Le P. Fiorito a tout particulièrement développé la « théologie du peuple », une manière de comprendre l’Église et le monde qui inspire bien évidemment la pensée et l’enseignement du pape actuel. Parmi les souvenirs que celui-ci conserve du père Fiorito, il y a l’enseignement à la capacité de discerner et la présentation du discernement comme « la cure de l’aveuglement spirituel », une « triste maladie » qui fait écran à l’action divine dans nos vies et dans le monde.

La participation du Saint Père à la présentation des écrits d’un de ses anciens mentors était aussi l’occasion, pour lui et pour ses confrères, de souligner le 50e anniversaire de son ordination sacerdotale, le 13 décembre 1969. Le Pape François a prononcé une allocution dans laquelle il a témoigné de l’influence réelle qu’avait eu le « Maître Fiorito » sur sa vie, sur sa vie jésuite.

Le mot du Père Général à cette occasion, disponible en italien et en espagnol.

Le discours du Pape François est disponible en italien.

L'enregistrement vidéo complet de l'événement est disponible ici.

Album photo

Étiquettes: Pape François Formation