« Les conseillers du Père Général sur l’œcuménisme et les relations interreligieuses se sont réunis à Rome du 2 au 5 septembre. Il s’agit principalement d’alerter et d’informer le Père Général et son Conseil sur les questions, les processus et l’engagement des compagnons et de l’Église dans le champ du dialogue œcuménique et des relations interreligieuses. En plus, ces conseillers partagent leurs réflexions et expertises sur un sujet que le Général soumet à leur attention. Pour cette année et en vue du prochain synode sur l’Amazonie, c’est l’écologie ou la relation que les confessions chrétiennes et les religions (spiritualités ou voies de sagesse), représentées dans le groupe de conseillers, entretient avec la nature ou la création.

Le groupe est maintenant composé de 11 membres. Trois d’entre eux s’occupent du dialogue œcuménique avec les Églises orientales, les Protestants, et les Pentecôtistes et les Évangéliques. Les huit autres sont en relation avec les religions traditionnelles africaines et indigènes des Amériques et de l’Inde ; avec le Bouddhisme, l’Hindouisme, l’Islam et le Judaïsme. Après un temps où les conseillers ensemble ont fonctionné dans le cadre d’un « secrétariat autonome », le groupe est revenu de nouveau sous le leadership du secrétariat du service de la foi, depuis que le père James Hanvey en assure la direction. C’est ainsi qu’il a pris part à l’ensemble de notre session.

Nous avons commencé notre rencontre par l’écoute du Père Général, ensuite par la prière personnelle et enfin par la conversation spirituelle. L’adresse du Père Général comportait trois éléments principaux : la signification profonde des Préférences apostoliques universelles (2019-2029), la présentation du travail du secrétariat pour la Foi, et quelques questions sur le fonctionnement du groupe des conseillers. C’est ce qui a retenu notre attention au cours de notre réunion, notamment le lien entre l’œcuménisme, les relations interreligieuses et la mission spécifique de la Compagnie ; l’amélioration du mode de fonctionnement du groupe pour aider la Compagnie à mieux incarner les Préférences apostoliques universelles ; les conséquences pour notre groupe de son intégration, à nouveau, au secrétariat du service de la foi.

La première partie des travaux a été dédiée aux échanges avec les invités, jésuites et non-jésuites, puis en plénière, sur la situation générale du dialogue œcuménique et les relations interreligieuses dans la Compagnie et dans l’Église. La troisième journée a été dédiée aux discussions sur l’écologie selon les perspectives de chaque confession et religion et leurs implications pour nous. Notre réflexion a été nourrie par deux présentations, l’une sur l’écologie par Xavier Jeyaraj, le secrétaire de la justice sociale et l’écologie, et l’autre par James Hanvey sur l’appel à une écologie intégrale à partir de l’encyclique Laudato si’ du Pape François. Le dernier jour a été mobilisé par la présentation des réponses aux trois questions du Père Général et de quelques recommandations à lui et à son Conseil sur l’écologie. Nous avons aussi planifié des activités pour l’année qui vient. »

Mpay Kemboly SJ
Conseiller du P. Général pour les Religions traditionnelles africaines

Étiquettes: