VATICAN - le 1er septembre 2019

Après l’Angélus du dimanche 1er septembre, le Pape François a annoncé les noms de 13 nouveaux cardinaux qui seront créés lors d’un consistoire, le 5 octobre prochain. Parmi eux on reconnaît trois jésuites :

Mgr Jean-Claude Hollerich, archevêque de Luxembourg (il est de la Province du Japon puisque c’est là qu’il a été missionnaire avant d’être nommé archevêque du Luxembourg) ;

le P. Michael Czerny, de la Province du Canada, actuel sous-secrétaire de la section Migrants du Dicastère pour la promotion du développement humain intégral ;

Mgr Sigitas Tamkevičius, archevêque émérite de Kaunas (Lituanie).

Mgr Tamkevičius ayant plus de 80 ans, sa nomination comme cardinal est faite parce qu’il s’est distingué par son service à l’Église ; il ne sera pas au nombre des électeurs dans le cadre d’un futur conclave. Il a connu la persécution et a même été envoyé dans un camp de travail à l’époque où la Lituanie était sous régime soviétique. Prêtre diocésain, il était entré dans la Compagnie de Jésus en 1968 ; c’était alors illégal d’entrer dans un ordre religieux. Il avait protesté contre la discrimination manifestée par les autorités civiles de l’époque. Il fut archevêque de Kaunas de 1996 à 2015.

Mgr Hollerich et le P. Czerny ont confirmé dans de courtes interviews n’avoir pas été au courant de leurs nominations avant d’en entendre parler par des proches après l’annonce du Saint-Père dimanche midi.

Jean-Claude Hollerich est bien connu à la Curie générale. L’an dernier, il y a vécu durant le Synode sur la jeunesse dont il était l’un des participants. Son expérience missionnaire au Japon a marqué son approche et son ouverture vis-à-vis les diverses traditions religieuses. Son leadership a été reconnu par ses confrères évêques puisqu’il est actuellement président de la Conférence des évêques d’Europe.

Michael Czerny a servi la Compagnie de Jésus et l’Église au niveau international de diverses manières au cours des décennies, surtout dans le domaine social. Il a été de ceux qui s’étaient offerts pour remplacer les martyrs jésuites du Salvador, à l’Université jésuite de San Salvador. Il a été secrétaire du Secrétariat pour la justice sociale, à la Curie générale, a créé le réseau jésuite africain sur le SIDA (AJAN) et a ensuite servi au Conseil pontifical Justice et Paix avant d’accéder à son poste actuel au dicastère pour la promotion du développement intégral. Il a été aussi nommé secrétaire du Synode sur la région pan amazonienne, qui aura lieu en octobre.

Étiquettes: