Durant le récent voyage qu’il a effectué en Irlande, le pape François a eu une rencontre avec un bon nombre des jésuites de la Province d’Irlande. Un de ses compagnons jésuites lui a demandé : « Saint-Père, comment faites-vous pour garder un cœur heureux devant tout ce qui vous arrive? » Le pape, après un bon moment de réflexion, a répondu que c’était sans doute une grâce du Seigneur. Mais il a ajouté que, quotidiennement, depuis une quarantaine d’années, il disait une prière de saint Thomas More et que cela l’aidait beaucoup.

Voici cette prière, source de sérénité et de force pour notre pasteur universel :

Donne-moi une bonne digestion, Seigneur,

 et aussi quelque chose à digérer.

Donne-moi la santé du corps,

et la bonne humeur nécessaire pour la conserver.

Donne-moi une âme simple, Seigneur,

qui ait les yeux pour reconnaître ce qui est bon,

afin qu’elle ne s’épouvante pas en voyant le mal,

mais sache plutôt trouver comment redresser les choses.

Donne-moi une âme qui ignore l’ennui, le gémissement et le soupir,

sans trop de souci qui vienne de cette chose encombrante qu’on appelle « moi ».

Seigneur, donne-moi le sens de l’humour.

Accorde-moi, Seigneur, de savoir rire

pour pouvoir découvrir dans la vie un peu de joie

et pour que je puisse en faire profiter les autres.

Amen.