« Un homme de grâce et de sagesse, simple, sans prétention, dévoué »

La Curie générale des jésuites à Rome a annoncé aujourd'hui que l'ancien Supérieur Général, le P. Adolfo Nicolás, est décédé, ce 20 mai, à Tokyo, au Japon. Il était membre de la communauté jésuite de la maison Loyola à Kamishakujii; il était malade depuis quelques années. Les jésuites du Japon et de la région Asie-Pacifique, sa famille et ses compatriotes en Espagne, ainsi que ses nombreux amis dans le monde entier, le regrettent profondément.

« Je présente mes sincères condoléances à la Province jésuite du Japon, à la famille du père Nicolas, aux jésuites d'Espagne et à ses nombreux amis », a déclaré le père Arturo Sosa, actuel Supérieur Général. « Le P. Nicolas a donné de lui-même tout au long de sa vie. Ce fut une vie marquée par un service intense, une disponibilité sereine et une profonde capacité à vivre l'inculturation au Japon, où il est allé en tant que jeune jésuite. C'était une culture qu'il aimait beaucoup et dans laquelle il s'est investi. La période de son généralat a été marquée par son sens de l'humour, son courage, son humilité et sa relation étroite avec le pape François. Nous tous, à la Curie générale des jésuites, le regrettons ; une messe commémorative sera célébrée ici à Rome, à l’église du Gesù. En raison des limitations de voyage actuelles, je ne peux pas me rendre au Japon pour les funérailles, mais j'assure tous ses nombreux amis, là-bas, de ma proximité, de ma compassion et de mes condoléances ».

En parlant des réactions des jésuites de la Curie qui ont bien connu ou qui ont collaboré quotidiennement avec son prédécesseur, le Général actuel a affirmé : « Tous ceux qui ont travaillé avec le père Nicolás à la Curie générale ont beaucoup apprécié sa présence pendant son mandat. Il sera amplement remémoré dans toute la Compagnie comme un jésuite sage, humble et dévoué, un homme de grâce et de sagesse, simple, sans prétention ».

Durant son généralat, le P. Nicolás a entretenu une excellente relation avec le Pape Benoît XVI, puis des liens d’amitié chaleureuse avec le Pape François. Cette attention aux relations avec les Saints Pères a permis à la Compagnie de vivre pleinement un des objectifs de la fondation de la Compagnie, comme saint Ignace l’avait écrit : « La Compagnie a été fondée pour servir le seul Seigneur et l’Église, son épouse, sous le pontife romain. » Selon le Général actuel, le père Nicolás a ainsi aidé la Compagnie à vivre d’une manière concrète cette dimension si caractéristique de son charisme. Il l’a fait en nourrissant une relation de disponibilité au Saint Père, une disponibilité toujours marquée par une affection sincère.

- Lisez la lettre du P. Sosa à toute la Compagnie.

- Regardez son message enregistré (en espagnol avec sous-titres français).

- Visitez le site dédié au P. Nicolás : https://nicolas.jesuitgeneral.org/

- Priez avec une prière écrite par le P. Nicolás :

Seigneur Jésus,
Quelles sont les faiblesses que tu as vues en nous et qui t’ont fait décider de nous appeler, malgré tout, à collaborer à ta mission ?
Nous te remercions de nous avoir appelés, et nous te demandons de ne pas oublier ta promesse d’être avec nous jusqu’à la fin des temps.
Souvent, nous sommes habités par l’impression d’avoir travaillé en vain toute la nuit, et nous oublions peut-être que tu es avec nous.
Nous te demandons d’être présent dans nos vies et dans nos travaux aujourd’hui, demain, et dans les temps qui restent à venir.
Comble de ton amour nos vies, que nous mettons à ton service.
Enlève de nos coeurs l’égoïsme qui nous fait penser à ce qui est “nôtre” ou “mien”, à ce qui toujours exclut et manque de compassion et de joie.
Illumine nos esprits et nos coeurs, et n’oublie pas de nous faire sourire lorsque les choses ne vont pas comme nous l’avions voulu.
Accorde-nous que, à la fin du jour, de chacune de nos journées, nous nous reconnaissions plus unis à toi, et que nous sachions voir et découvrir plus de joie et d’espérance autour de nous.
Nous te demandons tout cela en nous souvenant de notre réelle condition : nous sommes des hommes faibles et pécheurs, mais nous sommes tes amis.
Amen.

 

Étiquettes: Père Général