Un appel à vivre la responsabilité partagée

Une ou deux fois par an, un groupe de Supérieurs majeurs nouvellement nommés vient passer deux semaines à la Curie générale. Ils rencontrent le Père Général et plusieurs chargés d’office ; ils s’informent sur les questions canoniques et administratives ; ils partagent leur expérience et créent un esprit de réseautage pour regarder ensemble l’avenir de la Compagnie de Jésus universelle. Voici ce que retient de ce colloquium Josy Birsens, auxiliaire du Provincial de l’Europe occidentale francophone.

Dès le départ, le P. Général nous a surpris et a donné le ton de notre rencontre, en affirmant qu’il attendait de nous d’être responsables avec lui de la Compagnie toute entière, donc pas seulement d’une Province particulière ! Belle confiance et bel appel, d’autant plus facile à entendre que nous venions de pays et continents très différents, de la Zambie à l’Inde, de l’Espagne à la Chine, de la France aux Philippines.

L’échange sur nos Provinces respectives nous a permis de vivre déjà cette responsabilité partagée. Et en approfondissant des thèmes comme le compte de conscience, la collaboration avec d’autres, l’animation des communautés et des œuvres ou encore la collaboration internationale, nous avons été amenés à dégager des manières de faire communes. L’outil de la conversation spirituelle nous a aidés à avancer dans un esprit commun qui dépassait les particularités locales ou régionales.

Je rentre donc de cette expérience de formation avec l’impression que la diminution du nombre de jésuites n’est pas seulement un fait à déplorer, mais qu’il pourra nous aider à vivre davantage l’esprit universel que saint Ignace a voulu dès l’origine. Et d’avoir appris à connaître et apprécier des compagnons des quatre points cardinaux ne peut qu’enraciner un service plus universel, moins provincial dans tous les sens du terme !

Étiquettes: Père Général Curie