Une expérience proposée par le P. Michele Lavra

Le 3 novembre, l’historien jésuite italien Michele Lavra, avait invité les jésuites intéressés à une visite toute spéciale. Quelque 25 jésuites, pour la plupart récemment arrivés à Rome, se sont réunis à l’église du Gesù. Le père Lavra, durant plus de deux heures, leur a fait visiter l’église, la crypte, l’ensemble de l’édifice et plus particulièrement les camerette ou les appartements où saint Ignace a vécu la dernière partie de sa vie. Plus encore, il a donné une perspective et une profondeur historiques aux murs, aux corridors, aux chapelles de ces espaces. Il a bien expliqué combien il était important pour Ignace et ses premiers compagnons, de vivre au cœur de la ville, pour servir les gens en étant tout proches d’eux. C’était très nouveau à l’époque pour des religieux.

Après s’être arrêté dans la chapelle latérale où repose le P. Pedro Arrupe, un moment fort de la visite a été la méditation d’un texte sur les derniers jours du P. Lorenzo Ricci, Général de la Compagnie au moment de sa dissolution, alors qu’il était emprisonné au Castel Sant’Angelo. Le P. Michele a aussi lu, dans la crypte à côté de sa tombe, la déclaration solennelle que le P. Ricci avait faite sur son lit de mort. Dans les chambres de saint Ignace, la réflexion a plutôt porté sur la démarche intérieure, proposée par notre fondateur, sur le chemin de la purification.

Voici quelques souvenirs en image de cette excursion à dimension historique et spirituelle.

Étiquettes: